<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d12410625\x26blogName\x3dTomate+Farcie+%C3%A0+San+Francisco\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLUE\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://tomatefarcie.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3den_US\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://tomatefarcie.blogspot.com/\x26vt\x3d5934040403049912587', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

Monday, June 20, 2005

Lundi Matin: l'horreur (Fr)

Voila que la semaine recommence. Ce week-end il a fallu travailler (server maintenance) et ce matin quand le reveil a sonne, je ne pouvais plus du tout me souvenir quel jour on etait. Un coup d'oeil sur le calendrier de mon ordinateur m'a appris qu'aujourd'hui est un de ces jours ou on ne peut garrer la voiture que sur un seul cote de la rue et j'ai du filer de la maison encore plus vite pour me depecher de trouver une place avant qu'elle soient toutes prises ...

Au boulot, une epidemie de problemes d'ordinateur m'attendait, et comme c'etait Lundi matin, les utilisateurs etaient plutot de mauvaise humeur. Resultat, je me suis fait engueuler des que j'ai montre le bout de mon nez sans meme savoir pourquoi. C'est sympa comme atmosphere ici: on t'engueule d'abord, que ce soit de ta faute ou pas. A travers l'engueulade, il faut essayer de comprendre ou est le probleme...

Ma soeur m'a envoye un mot, une fois, j'avais trouve ca pas mal, c'etait un truc comme ca: "Laisse les chiens aboyer, la caravane finira bien par passer." A chaque fois que les gens deviennent extremement chiants, j'essaie de me souvenir de cette phrase; ca aide un peu.

4 Comments:

Blogger Jean-Philippe said...

Ah les affres du quotidien, si seulement on pouvait faire des reseaux, des applis sans utilisateurs...

penser à utiliser un BOH:
http://www.cs.wisc.edu/~ballard/bofh/excuses

1:25 PM  
Anonymous Chris said...

Pour ceux qui "geulent" le plus, mettez-y de la mauvaise volonte lorsque vous les depanne, du genre:

* "je vois vraiment pas ce que c'est"
* "c'est incomprehensible"
* "il faut que je telecharge un gros "patch" et ca va prendre du temps"
* etc.

Au besoin meme, sabotez (d'une facon reversible) les becannes.

Vous verrez, ca soulage. ;o) Bonne semaine !

4:44 PM  
Blogger Tomate Farcie said...

Merci pour les commentaires, c'est gentil. J'ai bien ri hier soir quand je les ai lu. Vaut mieux en rire de ces trucs la, n'est-ce pas?

8:41 AM  
Anonymous Martine said...

C'est sûr que des lundis matins comme ça, on s'en passerait bien. Mais tu sais les râleurs, vaut mieux les ignorer et ne pas rentrer dans leurs jeux, sinon ils te minent le moral. Fais simplement ton job avec ta conscience, et reste positive. La bonne humeur, c'est d'ailleurs souvent communicatif. Et puis comme tu dis, les chiens aboient, la caravane passe.

9:39 AM  

Post a Comment

<< Home