<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d12410625\x26blogName\x3dTomate+Farcie+%C3%A0+San+Francisco\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLUE\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://tomatefarcie.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3den_US\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://tomatefarcie.blogspot.com/\x26vt\x3d5934040403049912587', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

Tuesday, May 23, 2006

Castro's Irises / Les Fleurs de Castro



If you have been to Castro lately, you may have noticed the following display (below) on the walls of the bank at the angle of Castro and 18th Street (note the cute little Victorians reflected in the window).

Si vous avez été vous promener à Castro dernierement, vous avez sans doute remarqué ce visuel (ci-dessous) sur les mur de la banque à l'angle de Castro et de la 18ème rue (notez la reflection des petites maisons Victoriennes sur la fenêtre).





The display is a memorial to all the people who have lost their lives to AIDS in the last 25 years. The pieces of paper you see here are from people who have lost a loved one or who wish to reinforce their commitment to fight the disease.

Le visuel est un commémoratif pour tous ceux qui ont perdu la vie à cause du SIDA depuis les dernières 25 années. Les morceaux de papiers que vous voyez ont été ajoutés par ceux qui ont perdu quelqu'un ou qui souhaitent renouveler leur engagement d'une façon ou d'une autre contre la maladie.

This photograph from www.stopaids.org


There are dozens of large beautiful fabric irises hanging from the lampposts along the main street as a part of the project. The iris has been chosen as symbol of healing and hope.

Des douzaines de fleurs en tissu énormes et superbes ont été accrochées aux réverbères dans la rue principale, et font sans doute partie du projet. La fleur en question a été choisie pour représenter l'espoir et la guérison.

For additional information about the project, please see www.stopaids.org and the resources below (in English).

Pour obtenir d'avantage d'informations sur le projet, voyez www.stopaids.org et les liens ci-dessous (en anglais).


* * * *

Additional Resources:

Full Story at the Bay Area Reporter

San Francisco Culture Blog The Chronicle's Blog : Story with additional pictures

Photo Gallery of the Castro and the project

6 Comments:

Anonymous sandrine said...

Je n'aurais pas choisi du violet pour l'espoir....pour moi ce serait plutot le vert. Le violet est une couleur de deuil, non?

10:27 AM  
Blogger brigetoun said...

très belle idée, dirais-je très américaine, en France les dépôts de lettres, de fleurs ou autres ne nous arrivent que récemment et sont une tradition importée

11:26 AM  
Anonymous Anonymous said...

Juste une petite suggestion: Peut-être remplacer "grâce au SIDA" par "à cause du SIDA"...

Flocon

2:41 AM  
Blogger Tomate Farcie said...

Sandrine: Ce n'est pas la couleur qu'ils ont choisi, mais la fleur en question: "The agency selected the iris flower because of its symbolism in many cultures, including Egypt, India, Japan, and Europe. The iris equates life, hope, healing, and strength." En tout cas, elles sont super jolies et elles s'allument la nuit! J'ai vu des fleurs comme ça de couleur blanche, mais ça ne passerait pas avec les Japonais.

Brigetoun: Oui c'est une bonne idée car cela permet au gens de trouver un canal (channel?) pour le trop-plein d'emotions.

Flocon: Merci, j'ai corrigé! Ah, il est grand temps que je retourne passer quelques jours en France avant que j'oublie completement la langue!

9:08 AM  
Anonymous Otir said...

Très beau le visuel, et le concept aussi.

Encore une fois, grâce à tes billets, je mesure également à quel point il y a une différence culturelle importante d'une côte à l'autre (je le savais, mais là, je le ressens vraiment).

8:42 PM  
Blogger Michael said...

Really beautiful and original. It must be hard for people to remain concentrated on an epidemic that has lasted way too long. I guess as each person is touched, it renews itself. Thanks for this post.

1:41 AM  

Post a Comment

<< Home