<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d12410625\x26blogName\x3dTomate+Farcie+%C3%A0+San+Francisco\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLUE\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://tomatefarcie.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3den_US\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://tomatefarcie.blogspot.com/\x26vt\x3d5934040403049912587', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

Sunday, May 06, 2007

Monsieur le President...

(French Lyrics below / Paroles en Français ci-dessous)

Ma lettre au president



Monsieur le Président,
Avec tout le respect que je dois à votre fonction
Je vous demanderais un peu d’attention
Je me présente à vous en tant que citoyen,
Sain de corps et d’esprit, en pleine possession de mes moyens
À l’heure où je vous parle, dans le pays le couvre-feu résonne
Je fais appel à l’article 19 de la déclaration des droits de l’homme
Sans étiquette, je ne jugerai que vos actes
D’avance veuillez recevoir mes excuses les plus plates

Monsieur le Président,
Je vous fais part de ma grande indignation
Face aux événements, comprenez ma position
Je suis français, ai grandi dans les quartiers populaires
Mes grands-parents ont défendu ce pays pendant la guerre
Mes parents eux aussi l’ont reconstruite cette république
Rappelez vous ces ouvriers qu’on a fait venir d’Afrique
Et Leurs enfants ignorés par le droit du sol
Citoyens de seconde zone, de la naissance à l’école
J’accuse trente ans de racisme et d’ignorance
La répression sans prévention en France
J’accuse votre politique, vos méthodes archaïques
La centralisation, la défense unique de la loi du fric
Au lieu de rassembler car tous français,
Vous n’avez fait que diviser, laissant l’ extrême droite avancer.
Monsieur le Président,
Ne le prenez pas comme une offense,
Mais moi aussi je crois en la démocratie de France
Je crois en la république, la vraie
Car c’est le rêve du peuple et des opprimés
Colonisation, chômage, et précarité
Ont engendré violence, inégalités
La Discrimination, à l’embauche, à l’emploi, cela va sans dire
Provoque la fuite des cerveaux, laisse une jeunesse sans avenir
Est-ce un hasard si votre ministre séduit l’extrême droite ?
Ces gens qui auraient livré la France sans jamais combattre
Monsieur le Président,
Je vous écris une lettre, une lettre que vous lirez peut-être
Monsieur le Président, je vous écris une lettre
Dans les rues, la sixième république vient de naître

Monsieur le Président,
Je vous écris une lettre
Je me présente à vous, pacifiquement
Monsieur le Président,
Je vous écris une lettre
Ma lettre au président
Monsieur le Président
Je vous écris une lettre
Peut-être ferez-vous preuve de compréhension
Monsieur le Président
Je vous écris une lettre
La sixième république attend votre démission

Monsieur le Président
Tout ne peut être de votre seul chef
Je le comprends même si je formule mes griefs
Votre gouvernement plonge le pays dans le chaos
Incapable de discernement, incapable de vents nouveaux
Le peuple a besoin de solutions, non de mensonges
« Liberté, égalité, fraternité » n’est pas un songe
Incapables de protéger nos policiers, nos enfants
D’un affrontement qui restera sans précédent
nous sommes l’avenir, en notre cœur le plus beau des rêves
pacifiquement, la sixième république en est la sève
la république a besoin d’un nouveau vent
celui de l’espoir, du cœur, un vent plus tolérent
monsieur le président,
votre ministre instaure la terreur
Et l’histoire dira bientôt que ce fut une erreur
Où est passé cet humanisme qui a fait la grandeur de ce pays ?
Est-il dans la rue ou dans ces treillis ?
le peuple d’en bas ne veut pas d’école en apprentissage
mais plus d’égalité de chance et plus de partage
Monsieur le Président de la peur découle la haine
Les luttes politiques sont loin des valeurs républicaines
La France est un idéal qu’il faut sans cesse bâtir
Dans l’honnêteté, la transparence, l’altruisme et dans l’avenir
Marchons, marchons, vive la France oui,
Mais dans la paix et le respect des différences
Monsieur comment aurait on pu faire mieux il aurait déjà fallu moins attiser le feu Monsieur le Président
Je vous écris une lettre
La sixième république est en train de naître

Monsieur le Président,
Je vous écris une lettre
Je me présente à vous, pacifiquement
Monsieur le Président,
Je vous écris une lettre
Ma lettre au président
Monsieur le Président
Je vous écris une lettre
Peut-être ferez-vous preuve de compréhension
Monsieur le Président
Je vous écris une lettre
La sixième république attend votre démission

Monsieur le Président
Vous remerciant de votre attention
Veuillez agréer mes sentiments les plus distingués.

Adieu.

7 Comments:

Blogger Nabil said...

Je me reconnais parfaitement dans ta lettre donc si tu le permets, j'y apporte ma signature.
Hier il y avait bel et bien 2 France (déjà divisée!) : celle qui pleure et celle qui rit.
Comment est-ce qu'un homme qui s'est appropriée une partie des idées de l'extrême droite a réussi à gagner autant de voix parmi le peuple? Où va-t-on?

2:12 AM  
Anonymous juliette said...

Curieuse notion de la démocratie qui demande la démission d'un président élu la veille...! D'ailleurs la candidate battue avait l'air ravie! Alors !?

10:45 AM  
Blogger Tomate Farcie said...

Une petite précision. Ce text d'Axiom a été écrit il y a un moment déjà, pour Chirac, pas pour Sarko, mais je l'ai mis sur le blog quand meme pour rappeler à tous que Sarkosy (quoi qu'il ait dit dans son discours) ne represente pas TOUS les Français.

1:44 PM  
Anonymous juliette said...

On peut très bien concevoir un texte comme ça vis à vis d'un président en poste depuis un moment, mais ici c'est vraiment le vote qui déplait qui est mis en cause et, je le répète, ça me paraît TRES choquant

7:50 AM  
Blogger Tomate Farcie said...

Juliette: Calmez vous, on n'a pas mis le droit de vote en question, mais plutôt le résulat.

Que l'on admire de loin le modèle Americain, moi je veux bien, mais attention, comme on dit ici "careful what you wish for".

10:53 PM  
Anonymous juliette said...

Je n'aurais pas voulu avoir à le dire, mais je n'ai pas voté Sarko. Mais je le fais. Parce la gauche qui fait une telle démonstration d'anti-démocratie, c'est bien ça qui m'horripile! N'est-ce pas le "modèle américain" qui prône de ne pas attaquer un nouvel élu avant 100 jours?

6:01 AM  
Anonymous philippe said...

Chaud bouillant je vois... ;-) Mais c'est tout simplement ça la démocratie! Si Mme Royal avait été élue, une autre "moitié" aurait pleuré, et tout aussi sincèrement! Ce qu'il faut retenir c'est 53% avec 85% de participation. Et maintenant: wait & see car comme c'est bien une démocratie, M. Sarkozy vient ni plus ni moins de poser ses fesses sur un siège qui peut être éjectable; et c'est nous qui avons le pouvoir d'appuyer sur le bouton!

1:54 AM  

Post a Comment

<< Home