<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d12410625\x26blogName\x3dTomate+Farcie+%C3%A0+San+Francisco\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLUE\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://tomatefarcie.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3den_US\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://tomatefarcie.blogspot.com/\x26vt\x3d5934040403049912587', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

Friday, September 30, 2005

Bob Dylan: on remets ça sur PBS/ Back tonight on PBS


In a special "encore", PBS is broadcasting tonight the Martin Scorcese documentary about Bob Dylan we saw earlier this week. Unfortunately, it will air at ... midnight! Well, set your TiVo or VCR's,everybody, cause you don't want to miss it. Or you could get the DVD directly from PBS.

Also, don't miss Elizabeth's commentary (in English). She said it all.

* * * *

Si vous n'avez pas encore vu le documentaire de Martin Scorcese sur PBS, il n'est pas trop tard. Dans ma region malheureusement, la diffusion sera entre ... minuit et 4h du matin! Allez, tout le monde, à vos VCR ou TiVos. Ou bien, vous pouvez simplement acheter le DVD directement sur le site de PBS.

A ne pas manquer non plus, le commentaire d'Elisabeth (en Anglais). Il n'y a rien à ajouter.

7 Comments:

Blogger diopter said...

Hehe, part of the reason I enjoy your blog is because you sometimes have these nice gentle reminders for things of note, like your own public service announcements.

:)

4:09 PM  
Blogger Tomate Farcie said...

Why, thank you for the compliment. I try ;-)

Yes, well, PBS is in my good books lately. They have been broadcasting many reminders about the 60's recently. As if they were trying to tell us something... I don't know, perhaps suggest the strong parallel between Vietnam and Iraq, or something ;-)

Maybe it's time to renew my membership with them, or something ;-)

1:05 PM  
Blogger Elisabeth said...

Hey, thanks for the plug for my blog!
I did not record the show, but my boyfriend did, and I bought the CD. I don't think I'll buy the DVD.
My boyfriend, who is a documentary producer, liked the first half much better than the second one, and thought that the second half repeated too much material from the first one. I still think that it was very well done, but that Scorsese's contribution to the project was probably minimal at best, although he probably was influential enough to get Dylan to open his personal archives for the project and to give many hours of interviews.

2:20 PM  
Blogger Sardinette said...

J'ai vu la premiere partie qui etait interresante et qui decrivait le personnage sans complaisance, ce qui etait plutot inhabituel pour une bio. (peut etre est-ce parce qu'il est toujours vivant ...) ;)
Scorsese y decrit donc Dylan se cherchant, plagiant, copiant, piquant des disques a ses copains, et demandant si il y des fans qui l'attendent a la sortie apres ses premieres representations (alors qu'il etait totalement inconnu!).
Bref ca m'a en partie explique pourquoi le chanteur "contestataire" fait maintenant la pub pour de la lingerie (rappellez vous de la campagne victoria's secret), il est donc tombe dans le politique car c'etait dans l'air...
tres interessant...
pour ma part j'aime bien sa musique mais bon l'entendre pendant deux heures etait un peu penible, j'ai du baisser le son pour epargner a mes oreilles sa voix de "chevre".
desole bob. ;)

2:11 PM  
Blogger Tomate Farcie said...

Sardinette, je ne crois pas que qui que ce soit te contradira en ce qui concerne la voix du chanteur. Perso, je pense que c'est les paroles qu'il a ecrites et qui ont ete reprises par tant de gens qui font sont genie. Certaines "protest songs" n'ont absolument pas vieilli!

Tiens, je n'etais meme pas au courant de la pub pour Victoria Secret?

Un truc qui m'a un peu decu (mais je comprends tres bien) c'est que Joan Baez ait ete si "discrete."

Ah, s'ils pouvaient nous sortir un docu de cette envergure sur Joan Baez, par contre, la je serais tres heureuse!

7:31 PM  
Anonymous Dupdup said...

J'adore ce film sur Dylan qui montre, finalement, un personnage très cohérent. J'ai enfin réussi à mettre ensemble les pièces du puzzle. Enfin, à peu près ! Le personnage de Dylan est si complexe.
J'en profite pour signaler l'existence de mon blog dans lequel j'écris des tas de choses qui n'ont pas forcément à voir avec la musique (nature, jardinage, ...) mais dans lequel j'écris tous les mois un article sur un disque de Dylan. Je me suis lancé dans cette aventure qui va durer trois ou quatre ans. Je viens juste de publier l'article sur le quatrième disque. Chaque article est mis en ligne le premier samedi de chaque mois. Il est immédiatement suivi d'un autre article dans lequel je publie une traduction de l'une des chansons du disque concerné. Il s'agit d'une traduction libre que fait mon ami Jean-Louis, il s'agit donc de traductions complétement libres et inédites. C'est sans prétention mais on est à fond dans notre projet. Voici l'adresse du blog : www.leblogadupdup.org

12:43 PM  
Blogger Solenne said...

Un commentaire sur un vieux post...je suis nouvelle arrivante ici à Saratoga, 1h au sud de San Francisco. J'ai quitté Paris, études, famille, amis pour vivre un an ici en tant que fille Au pair. Lectrice assidue de ce blog depuis quelques mois, c'est toujours un plaisir de vous, te (?) lire. Mais revenons à nos moutons: Bob Dylan. Je vais le voir à Berkeley le 11 octobre prochain. J'aimerais trouvé de vieilles éditions (ou pas) de ses albums, notamment Blond on Blond de 1966 et je me demandais si tu pouvais me conseiller un bon disquaire à San Francisco. J'y serais samedi. Merci.

3:37 PM  

Post a Comment

<< Home